menu

Les Liaisons dangereuses

crédits : Morgane Poncey

année : 5e

cursus : design graphique

date : 2021

mots-clés : dnsep 2021 année 5 typographie

supports : application

Les Liaisons dangereuses

La place des différents acteurs du monde éditoriale est le questionnement central de ce projet. À l’heure actuelle, le constat est clair : peu d’ouvrages littéraires offrent une expérience de lecture interactive et / ou inhabituelle. Cependant, le livre en tant que support abouti et commercialisé ne pourrait exister sans l’intervention du designer graphique. L’objectif est d’offrir une place plus importante quant aux choix de ce dernier tout en essayant de mettre le lecteur au centre du récit sans empiéter sur les intentions de l’auteur.

Le projet est une réinterprétation typographique et interactive des Liaisons dangereuses écrit par Choderlos de Laclos et publié en 1782. L’écriture très subtile de l’auteur offrant à chacun des protagonistes une personnalité bien propre est l’axe principal de ce projet.

Au travers d’une édition non reliée, et d’une application le lecteur prend pleine possession de l’ouvrage en choisissant ou en mélangeant plusieurs cheminements de lecture dessinés par le designer, offrant une expérience plus personnelle. Le lecteur découvre ainsi l’œuvre et ses intrigues, les personnages et leurs intentions propres de différentes manières.

Une nouvelle ponctuation a été dessinée pour appréhender les personnages plus intimement pour mieux traduire leurs émotions, révéler l’entièreté de leur personnalité et mettre en avant les différentes intrigues du récit. Cette ponctuation est scindée en trois catégories, chacune renvoyant à la catégorie de personnages qu’elle identifie : les roués, les naïfs et les dévots.

L’application complémentaire offre la possibilité de scanner la liste des protagonistes principaux et les trames se situant dans les cartouches des lettres pour changer de cheminement de lecture. Quelques options sont ajoutées : une piste de musiques composées par Nicolas Errèra pour la pièce de théâtre mise en scène par John Malkovich, la correspondance entre l’auteur et Mme de Riccoboni, l’avertissement éditeur de 1782 et la préface du roman.



top top